top of page

Alimentation ultra-transformée et santé : un mini topo

Alimentation ultra-transformée et santé : un mini topo issu d'un débat organisé par l'académie Oxford avec des acteurs majeurs en outre-atlantique (Monteiro, Astrup). 🏭


Plus de 30 études de cohorte ont montré des associations dose-réponse entre la consommation de AUT et la mauvaise santé.


Les troubles et maladies associés :

- le surpoids

- l'obésité

- l'obésité abdominale

- l'adiposité viscérale

- l'augmentation de l'adiposité de l'enfance au début de l'âge adulte

- le diabète de type 2

- l'hyperuricémie

- l'hypertension

- les maladies cérébrovasculaires

- les dyslipidémies

- les maladies coronariennes

- le cancer du sein

- maladie hépatique non alcoolique

- déclin de la fonction rénale

- maladie de Crohn

- fragilité

- dépression

- mortalité cardiovasculaire, cérébrovasculaire et toutes causes confondues


À ce jour, 1 essai contrôlé randomisé (ECR) à court terme a évalué l'impact sur la santé de l'apport de UPF. Celui-ci a montré que les régimes ultra-transformés provoquaient une augmentation de l'apport calorique ad libitum et une prise de poids conséquente.


Quels mécanismes probables ?


1️⃣ Manque de composés non nutritifs protecteurs pour la santé, (phytoéléments des végétaux complets)

2️⃣ Composés générés pendant le traitement augmantant le stress oxydatif et l'inflammation (l'acrylamide et l'acroléine)

3️⃣ Perturbateurs endocriniens chimiques libérés par les matériaux d'emballage (bisphénol A et phtalates)

4️⃣ Additifs utilisés pour former les AUT pour lesquels des effets néfastes potentiels sur la santé ont été suggérés par des études expérimentales récentes, tels que plusieurs émulsifiants, colorants, exhausteurs de goût et édulcorants sans sucre.


👉 Ces « cocktails » chimiques peuvent interagir de manière complexe et actuellement non caractérisée.


5️⃣ Des comportements apparentés à la «dépendance alimentaire».

Ces aliments étaient systématiquement plus associés à un contrôle diminué de la consommation, à une utilisation continue.


6️⃣ Les aliments ultra-transformés semblent également engager des régions cérébrales liées à la récompense/motivation de la même manière que les drogues donnant lieu à abus.


7️⃣ Le marketing agressif, l'omniprésence, les grandes portions et le coût relativement faible des principaux UPF.


🔰 Limite actuelle :

Qui est en cause et comment ? Les sujets à consommation des AUT sont probablement aussi les sujets possédant des déséquilibres alimentaires et mode de vie sédentaire par comparaison à ceux qui sont encore capables en 2022/23 de préférer une alimentation peu ou pas transformé (qui demande plus d'effort liés au point 7 ci-dessus).


📚 Retrouvez le papier de référence et les études rattachées sur notre newsletter.


🔰 Newsletter gratuite accessible sur notre site : www.nka-nutrition.fr


Référence : 📝 https://lnkd.in/dJg6ZyzS

Comments


bottom of page