top of page

Apports et statuts en nutriments chez les végétaliens vis-à-vis des recommandations OMS 👇

Ensemble des données issues d'une revue systématique de preuves :


1️⃣ Macronutriments vis-à-vis des omnivores et végétariens :


🥩 Moins de protéines généralement apportées : concentrations plasmatiques plus faibles en tyrosine, lysine, méthionine et tryptophane.


🌾 Plus de glucides apportés : sources plus intéressantes à plus faible indice glycémique (IG) (visible dans le diagramme de comparaison de la newsletter).


🍂 Plus de fibres apportées : > 30g/j.


🍒 Plus de fruits et légumes consommés et plus d’oléagineux chez les végétaliens (des catégories d’aliments fréquemment sous-consommées).


🥥 Un apport en lipides généralement moindre, mais en accord avec les recommandations. Leur répartition était de meilleure qualité avec habituellement davantage d’AGPI et moins d’AGS.



2️⃣ Micronutriments vis-à-vis des omnivores et végétariens :


🥕 Apports en vitamine A (au travers du b-carotène) neutres, mais avec des taux sériques parfois inférieurs, restant néanmoins au-dessus des recommandations, sans risque de carence.


💨 Plus de vitamine B1 et B6 apportés, mais avec des taux sériques parfois jugés insuffisants…


🌿 Moins de vitamine B2, B3 et B12, il est recommandé se supplémenter B12. Ces statuts sont plutôt variables en dehors de la B12 💢.


🥝 Plus de vitamine C.


🍼 Moins de vitamine D apportée, mais des taux sériques pourtant maintenus liés au métabolisme de la vitamine D et de sa voie endogène.


🌰 Plus de vitamine E, mais sans pour autant en augmenter les taux sériques, généralement plus élevés chez les végétariens.


🔧 Plus de fer généralement apporté. Il ne faut pas être surpris, le fer non-héminique est le plus apporté dans l’alimentation (env 60-70% INCA3), mais aussi moins biodisponible avec des taux de ferritine souvent plus faibles.


🧀 Moins de calcium, avec fréquemment des apports inférieurs aux recommandations (biodisponibilité discutable avec l'apport en citrate des fruits et légumes).


🦪 Moins de zinc avec généralement des taux sériques inférieurs et surtout insuffisants.


🥛 Pas de risque vis-à-vis du phosphore.


🍌/🧂 Plus de potassium et de sodium avec une certaine hétérogénéité sur le sodium dont il faut se méfier.


🥗 Moins d’iode apporté, et souvent inférieur aux recommandations, avec des taux sériques à risque. Certains profils possédaient des taux plus élevés liés à une forte consommation d’algues.


🥜 Plus de magnésium.


🥔 Une tendance à apporter moins de sélénium, mais une tendance inverse pour le cuivre.


🥬 Plus de folates, avec une légère augmentation sérique observable.


⚠ N’oublions pas l’importance des comportements alimentaires qui font varier les résultats.


📚 Retrouvez plus d'infos dans notre newsletter !


🔰 Newsletter gratuite accessible sur notre site : www.nka-nutrition.fr


Référence :


コメント


bottom of page