top of page

Les mécanismes des antioxydants : comment ils protègent nos cellules

Le stress oxydatif, c'est comme une balance dans votre corps. Votre corps fonctionne comme une usine qui produit de l'énergie, mais cette production génère des déchets appelés "radicaux libres". Ces radicaux libres sont comme des boules de chaos qui peuvent endommager vos cellules et votre ADN.

Les antioxydants sont comme des ouvriers de l'usine qui neutralisent ces radicaux libres en les stabilisant. Ils maintiennent ainsi l'équilibre de la balance. Si la balance penche trop du côté des radicaux libres, cela peut causer des problèmes de santé comme le vieillissement prématuré ou des maladies.

Nous allons voir comment ils s'y prennent pour nous aider dans cette tâche.


Neutralisation des espèces réactives de l'oxygène (ROS) par échange d'électron

L'un des mécanismes principaux par lesquels les antioxydants agissent est la neutralisation des espèces réactives de l'oxygène (ROS). Les antioxydants, tels que la vitamine C, possèdent des structures chimiques qui leur permettent de réagir directement avec les radicaux libres en leur donnant un électron. Cette réaction neutralise la réactivité des radicaux libres, les rendant inoffensifs.


Exemples d'antioxydants :

Vitamine C

  • Où la trouver naturellement : agrumes (oranges, citrons), kiwis, fraises

Vitamine E

  • Où la trouver naturellement : huiles végétales (huile de germe de blé, huile de tournesol), noix

Don de molécules H• (hydrogène)

Au lieu d'utiliser un électron libre, certains antioxydants peuvent donner un atome d'hydrogène (H•) aux radicaux libres. Les radicaux libres sont des espèces très réactives qui recherchent désespérément un électron pour devenir stables. L'antioxydant offre un électron d'hydrogène pour satisfaire cette réactivité, réduisant ainsi les dommages oxydatifs.

Certains antioxydants sont plus efficaces que d'autres dans la fourniture d'atomes d'hydrogène aux radicaux libres en raison de leur structure chimique particulière.


Exemples d'antioxydants :

Ubiquinol (CoQ10)

  • Où le trouver naturellement : poisson, viande, noix

Glutathion

  • Où le trouver naturellement : viandes maigres, légumes crucifères (brocoli, chou-fleur)

Inhibition des enzymes responsables de l'oxydation

Certains antioxydants, comme les polyphénols présents dans le thé vert, agissent en inhibant spécifiquement les enzymes impliquées dans la production de radicaux libres, empêchant ainsi leur formation. Cette inhibition peut se produire de plusieurs manières :

  • Liaison aux sites actifs des enzymes, bloquant ainsi l'accès des substrats normaux aux sites actifs et empêchant leur fonctionnement normal.

  • Modification de la conformation de l'enzyme, altérant leur structure tridimensionnelle et les rendant incapables de catalyser les réactions oxydatives.

  • Réduction de la disponibilité des cofacteurs nécessaires au fonctionnement des enzymes.


Exemples d'antioxydants :

Épigallocatéchine gallate (EGCG) dans le thé vert

  • Où le trouver naturellement : thé vert, chocolat noir, pommes

Resvératrol

  • Où le trouver naturellement : raisins rouges, vin rouge, arachides


Liaison aux métaux de transition

Certains antioxydants, tels que l'acide éthylènediaminetétraacétique (EDTA), se lient chimiquement aux métaux de transition tels que le fer et le cuivre. Ces métaux sont impliqués dans la production de radicaux libres. En les liant, les antioxydants empêchent leur participation à la formation de radicaux libres.


Exemples d'antioxydants :

Acide alpha-lipoïque (ALA)

  • Où le trouver naturellement : épinards, brocoli, foie de bœuf


Réparation des composants cellulaires endommagés

Les antioxydants favorisent la réparation des composants cellulaires endommagés de plusieurs manières :

  1. Réduction des dommages supplémentaires et création d'un environnement favorable à la réparation, ce qui favorise leur réparation naturelle. Les cellules ont des mécanismes de réparation intrinsèques, et les antioxydants aident à maintenir ces mécanismes en bonne santé.

  2. Fourniture de nutriments essentiels : certains antioxydants, tels que les vitamines et les minéraux, peuvent également fournir des éléments nécessaires à la régénération des composants cellulaires. Par exemple, la vitamine C est nécessaire à la synthèse du collagène, une protéine structurelle importante pour la réparation des tissus.


  • Protection de l'ADN

Les antioxydants agissent comme des pièges à radicaux libres, protégeant ainsi l'ADN des dommages oxydatifs. L'oxydation peut endommager les bases azotées de l'ADN, mais les antioxydants peuvent intercepter les radicaux libres avant qu'ils n'attaquent l'ADN, préservant ainsi son intégrité structurelle.


  • Réparation des protéines

L'oxydation peut altérer la structure des protéines en rompant les liaisons chimiques à l'intérieur de ces molécules. Les antioxydants peuvent aider à réparer ces liaisons chimiques défectueuses, rétablissant ainsi la structure fonctionnelle des protéines endommagées.


  • Régénération des lipides

L'oxydation peut également affecter les lipides, perturbant la fluidité et la stabilité des membranes cellulaires. Les antioxydants agissent en neutralisant les radicaux libres qui endommagent les lipides, aidant ainsi à maintenir l'intégrité des membranes cellulaires. Ils peuvent également favoriser la synthèse de nouveaux lipides pour remplacer ceux endommagés.


Les mécanismes des antioxydants : comment ils protègent nos cellules

Conclusion

En conclusion, les antioxydants sont des acteurs essentiels dans la préservation de notre santé en protégeant nos cellules des dommages oxydatifs et en favorisant leur réparation. Leur rôle diversifié dans notre organisme contribue à maintenir notre bien-être et à prévenir diverses affections liées au stress oxydatif.


📩 Recevez nos résumés d’études dans votre boîte mail, en vous inscrivant à notre newsletter gratuite !


Références :

Σχόλια


bottom of page