top of page

🩺 Décryptons les mécanismes sous-jacents de l'insuffisance rénale chronique

👨‍⚕️ Il est temps de plonger dans les rouages complexes de l'insuffisance rénale chronique et de comprendre pourquoi nos reins jouent un rôle central. 🧐


👨‍⚕️ Nos reins, souvent négligés, jouent un rôle vital dans notre santé. Pas de panique on en a 2, et on vie très bien avec 1 seul dit-on si souvent. Oui enfin, 2 n'est pas de trop au regard de ce qui suit :


💧 Rôle de régulation de la tension artérielle : nos reins sont des maîtres dans la régulation de la pression artérielle. Ils le font en participant au système rénine-angiotensine. Voici comment ça fonctionne :

  1. Lorsque la pression artérielle diminue, les reins détectent ce changement et produisent une enzyme appelée rénine.

  2. La rénine déclenche une série de réactions chimiques qui aboutissent à la conversion de l'angiotensinogène en angiotensine I.

  3. L'angiotensine I est ensuite transformée en angiotensine II par une enzyme appelée ACE (enzyme de conversion de l'angiotensine).

  4. L'angiotensine II est un puissant vasoconstricteur, ce qui signifie qu'elle rétrécit les vaisseaux sanguins, augmentant ainsi la pression artérielle.

  5. De plus, l'angiotensine II stimule la libération d'aldostérone, une hormone qui favorise la réabsorption du sodium par les reins, entraînant une rétention d'eau et une augmentation du volume sanguin, ce qui contribue également à augmenter la pression artérielle.

  6. En général, au début de l'IRC, il peut y avoir une augmentation compensatoire de la rénine en réponse à la baisse de la pression artérielle, mais à mesure que la maladie progresse et que les reins deviennent de plus en plus endommagés, la production de rénine peut diminuer.

Système rénine-angiotensine-aldostérone
Système rénine-angiotensine-aldostérone

💓 Impact cardiovasculaire : les reins et le système cardiovasculaire sont étroitement liés, et les problèmes rénaux peuvent déclencher une série d'effets en cascade. Voici comment cela se passe techniquement :

  1. Lorsque les reins commencent à dysfonctionner, ils peuvent avoir du mal à éliminer l'excès de sodium et d'eau du corps.

  2. Cette rétention hydrosodée peut entraîner une augmentation du volume sanguin, ce qui signifie que le cœur doit travailler plus dur pour pomper le sang à travers un volume plus important.

  3. Le cœur peut alors s'épaissir et se dilater en réponse à cette charge de travail accrue, ce qui peut conduire à une hypertrophie cardiaque, un élargissement du muscle cardiaque pour compenser.

  4. À long terme, cela peut évoluer vers une insuffisance cardiaque, où le cœur ne peut plus pomper efficacement le sang dans tout le corps.

  5. La rétention hydrosodée peut également augmenter la pression artérielle, ce qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires telles que l'athérosclérose, les crises cardiaques et les AVC.

💀 Conséquences osseuses : nos reins jouent un rôle crucial dans la régulation de la santé osseuse, et lorsque leur fonction est altérée, cela peut déclencher une série d'événements néfastes pour nos os :

  1. Les reins sont responsables de la conversion de la vitamine D inactive en sa forme active, essentielle à l'absorption du calcium par les intestins.

  2. Une insuffisance rénale entraîne une diminution de la production de la forme active de la vitamine D, ce qui conduit à une hypovitaminose D.

  3. Cette carence en vitamine D perturbe l'absorption du calcium dans l'intestin, ce qui peut entraîner une hypocalcémie, c'est-à-dire un faible taux de calcium sanguin.

  4. Pour compenser la baisse du taux de calcium, les glandes parathyroïdes produisent davantage d'hormone parathyroïdienne (PTH), ce qui stimule la libération de calcium des os. Cela peut provoquer une ostéodystrophie rénale, un affaiblissement des os.

  5. La libération continue de PTH peut également entraîner des calcifications vasculaires, ce qui aggrave les problèmes cardiovasculaires.

Schématisation incluant l'action positive d'un traitement thérapeutique adapté
Schématisation incluant l'action positive d'un traitement thérapeutique adapté

🌡️ Acidose métabolique : nos reins ne se contentent pas de filtrer le sang, ils maintiennent également l'équilibre acido-basique de notre corps :

  1. Notre corps produit constamment des déchets acides résultant du métabolisme, tels que les ions hydrogène (H+) et les acides organiques.

  2. Pour maintenir un équilibre, les reins éliminent ces ions H+ dans l'urine, contribuant ainsi à maintenir le pH sanguin dans une plage normale et évitant une accumulation d'acides.

  3. Cependant, en cas d'insuffisance rénale, cette capacité d'élimination des ions H+ est réduite.

  4. L'accumulation d'ions H+ dans le sang entraîne une acidose métabolique, où le pH sanguin devient anormalement bas, perturbant l'équilibre acido-basique.

  5. L'acidose métabolique peut provoquer de nombreux symptômes, dont l'essoufflement, en perturbant le transport de l'oxygène dans le sang et en affectant la fonction pulmonaire.


💉 Anémie : les reins ne sont pas seulement des filtres, ils sont également des acteurs majeurs dans la production de globules rouges, ces précieuses cellules qui transportent l'oxygène dans tout notre corps :

  1. Les reins produisent une hormone appelée érythropoïétine (EPO) en réponse au niveau d'oxygène dans le sang.

  2. Lorsque les niveaux d'oxygène sont trop bas, les reins sécrètent davantage d'EPO.

  3. L'EPO stimule la moelle osseuse à produire davantage de globules rouges, augmentant ainsi la capacité de transport de l'oxygène dans le sang.

  4. Cependant, en cas d'insuffisance rénale, la production d'EPO peut être insuffisante ou altérée, ce qui entraîne une anémie. Moins de globules rouges sont produits, ce qui signifie que moins d'oxygène peut être transporté vers les tissus, provoquant une fatigue, une faiblesse et d'autres symptômes d'anémie.


💧 Rétention de liquides : les reins sont essentiels pour maintenir l'équilibre hydrosodé de notre corps, et toute perturbation de cette fonction peut avoir des conséquences significatives :

  1. Les reins contrôlent la rétention ou l'élimination de l'eau et du sodium (sel) du corps pour maintenir un équilibre hydrosodé optimal.

  2. En cas d'insuffisance rénale, les reins peuvent perdre leur capacité à éliminer efficacement le sodium et l'eau.

  3. Cette rétention de sodium et d'eau entraîne une augmentation du volume sanguin et de la pression artérielle, ainsi qu'un épanchement de liquide dans les tissus.

  4. Les tissus, en particulier au niveau des membres inférieurs, peuvent alors enfler, provoquant des œdèmes.

  5. Ces œdèmes peuvent se quantifier par la mesure de poids corporel.


🦴 Hyperparathyroïdie secondaire : nos reins sont en étroite relation avec nos glandes parathyroïdes et la régulation du calcium :

  1. Les reins sont responsables de la conversion de la vitamine D inactive en sa forme active, nécessaire à l'absorption du calcium dans les intestins.

  2. En cas d'insuffisance rénale, cette conversion est altérée, entraînant une hypocalcémie, c'est-à-dire une baisse du taux de calcium dans le sang.

  3. Pour compenser la diminution du calcium, les glandes parathyroïdes, situées près des reins, sécrètent davantage d'hormone parathyroïdienne (PTH).

  4. L'augmentation de la PTH stimule la libération de calcium des os, ce qui peut provoquer une hyperparathyroïdie secondaire.

  5. L'hyperparathyroïdie secondaire peut entraîner des complications telles que des troubles osseux, des calcifications vasculaires et d'autres problèmes de santé.

Hyperparathyroïdie secondaire à l'IRC
Hyperparathyroïdie secondaire à l'IRC

🧪 Hyperkaliémie : nos reins sont également responsables de l'élimination du potassium, un électrolyte essentiel, de notre corps :

  1. Les reins régulent soigneusement les niveaux de potassium dans le sang en éliminant l'excès de potassium par l'urine.

  2. En cas d'insuffisance rénale, la capacité des reins à éliminer le potassium peut être altérée.

  3. Cela peut entraîner une hyperkaliémie, c'est-à-dire une élévation du taux de potassium dans le sang.

  4. L'hyperkaliémie peut avoir des effets graves sur le cœur, car des niveaux élevés de potassium peuvent perturber le rythme cardiaque normal.

  5. Cela peut entraîner des problèmes cardiaques tels que des arythmies potentiellement mortelles.


🧪 Hyperphosphorémie : les reins sont des régulateurs clés du taux de phosphore dans notre corps :

  1. Les reins filtrent le phosphore excédentaire du sang et l'excrètent dans l'urine pour maintenir un équilibre phosphocalcique approprié.

  2. En cas d'insuffisance rénale, les reins peuvent perdre leur capacité à éliminer efficacement le phosphore.

  3. Cela peut entraîner une hyperphosphorémie, une élévation du taux de phosphore sanguin.

  4. L'hyperphosphorémie peut avoir des conséquences néfastes, notamment la formation de dépôts de phosphate de calcium dans les tissus, y compris les vaisseaux sanguins.

  5. Ces dépôts calciques peuvent contribuer à des calcifications vasculaires, augmentant le risque de problèmes cardiovasculaires.


🍽️ Anorexie et nausées : l'insuffisance rénale chronique peut entraîner une accumulation de déchets métaboliques dans le sang, provoquant des symptômes tels que la nausée et une perte d'appétit. Les reins défaillants ont du mal à éliminer ces déchets, ce qui peut provoquer ces sensations désagréables.


💪 Hypercatabolisme protéique : l'insuffisance rénale chronique peut également déclencher un hypercatabolisme protéique, ce qui signifie que le corps décompose les protéines musculaires pour obtenir de l'énergie. Cela peut entraîner une perte de masse musculaire et une faiblesse générale. Néanmoins, il convient de doser son apport en protéine en fonction de l'altération des néphrons afin de ne pas dégrader leur état.


Recommandations :

0.6 à 1g/kpc en fonction de la créatinémie et 1.2g/kpc si dénutrition.


📩 Recevez notre newsletter dans votre boîte mail, en vous inscrivant gratuitement !



Comments


bottom of page