top of page

Emulsifiants et risques de diabète de type 2 : une corrélation positive

Pourrait-on voir les émulsifiants se voir davantage réguler dans le futur ? 🤔


C'est ce que suggère les dernières (mais premières) investigations menées au travers de la cohort NutriNet Santé !


🟢 On vous en a parlé dans une étude épidémiologique montrant des corrélations positives entre cancer et certains émulsifiants : voir l'article


🟢 C'est au tour d'une étude épidémiologique de montrer des corrélations positives entre diabète de type 2 et les émulsifiants !


Ces études mettent en lumière les effets potentiellement délétères des émulsifiants alimentaires, des additifs omniprésents dans notre alimentation quotidienne.


Des additifs sont massivement utilisés pour améliorer la texture et la conservation des aliments ultra-transformés, tel que :

👉 les lécithines (E322)

👉 les gommes de guar (E412)

👉 la gomme xanthane (E415)


Leur accumulation pourrait causer du tord à la population...


Les recherches expérimentales suggèrent que ces émulsifiants peuvent :

❌ altérer la composition de la microbiote intestinal

❌ favorisant l'invasion microbiotique

❌ favorisant l'inflammation intestinale de bas grade

Des facteurs connus pour exacerber les troubles métaboliques.


mécanisme diabète de type 2 et émulsifiants
Créé avec Biorender.com

Une association significative a été observée entre la consommation élevée de certains émulsifiants spécifiques et un risque accru de diabète de type 2.


7 émulsifiants ont montré une corrélation positive avec le DT2 (E407, E340, E472e, E331, E412, E414, and E415) ainsi qu'un groupe d'émulsifiants (Carraghénanes totaux).


🟢 Plusieurs d'entre-eux faisait l'objet d'une corrélation positive avec certains types de cancer, en particulier (cancer totaux) :

👉 le E407 (carraghénanes)

👉 le E472e (esters de mono- et diglycérides d'acides gras avec l'acide acétique)


émulsifiants et diabète de type 2

Associations between selected emulsifier intakes and type 2 diabetes risk among study participants from the NutriNet-Santé cohort, 2009–23

(n=104 139 participants; 1056 incident cases).


Ces résultats appuient la nécessité d'aller plus loin dans les recherches, et de s'interroger davantage sur la nécessité éventuelle d'établir des Apports Journaliers Admissibles (AJA) pour certains émulsifiants.


Par exemple, dans la présente étude, aucun participant n’a dépassé la dose journalière admissible (DJA) de 75 mg/kg de poids corporel par jour pour les carraghénanes totaux (E-407-407a), mais une association positive avec le diabète de type 2 a été observée pour ces additifs largement utilisés.


Des réévaluations des apports admissibles qui pourront être basés :

1️⃣ sur les critères de cytotoxicité 

2️⃣ sur les données cliniques épidémiologiques récentes

3️⃣ sur les recherches sur la dysbiose microbiotique

A noter que les émulsifiants qui semblent être lié à certaines maladies cardiovasculaires sont eux distincts de ceux présentés.


📩 Restez informé chaque semaine des résumés d’études parus sur notre blog, en vous inscrivant à notre newsletter gratuite !


Référence :

Comments


bottom of page