top of page

L'œuf et cet éternel débat : bon ou mauvais ? 🥚

Dans une méta-analyse publiée dans le Journal de la nutrition d'Oxford les conclusions sont les suivantes :


✔ Pas de lien entre œuf et mortalité toutes causes confondues.

✔ Pas d’association entre œuf et mortalité par maladies cardiovasculaires.

✔ Pas d’association entre œuf et mortalité par crise cardiaque.

✔ Pas d’association entre œuf et mortalité par maladies respiratoires.


💢 Association positive entre mortalité par cancer et consommation d’œuf.

Augmentation de 4% du risque de mortalité par cancer/oeuf supplémentaire ingéré/semaine (on parle de consommation chronique).


En réalité, cette association peut être débattue en fonction des populations étudiées (incluant des modes de vie différents et des modes de cuissons également différents, ex : attention à l'œuf frit (et qui fait intervenir d'autres éléments).


Certaines études ont montré une association positive entre risque de MCV et œufs sans forcément prêter attention à une potentielle relation entre la consommation d'œuf et de moins bonnes habitudes alimentaires. Les consommateurs d'œufs pourraient finalement aussi être sujets à des apports plus élevés en sel et en matière grasse (et moins en légumes, graines, etc).


✅ Si l’on a beaucoup parlé du cholestérol contenu dans l’œuf, des sujets qui viennent en opposition, sont bien moins mis en avant :


- Ses phospholipides favorisent le HDL

- Ses protéines de bonnes qualités régulent la glycémie postprandiale et augmentent la satiété

- Les caroténoïdes dérivés de l’œuf (lutéine et zéaxanthine) constituent des antioxydants qui favorisent l’effet anti-inflammatoire et lutte contre l’athérosclérose.

- Les vitamines B contenues ainsi que les vitamines liposolubles pouvant participer à ses effets bénéfiques.


Les associations faites entre cancer et œuf sont controversés et ne permettent pas d’établir un consensus sur le sujet.


La consommation d'œuf avoisinant les 7 œufs/semaine ne semble pas à démentir.


Faut-il accorder autant d'importance à ce seul aliment ?


👉 Une alimentation équilibrée n'est pas censé se concentrer sur un seul et unique aliment, mais plutôt le considérer au milieu des autres, tant qu'il n'est pas consommé de manière dominante à en délaisser les autres sources protéiques :


Pour rappel, le risque de décès toutes causes confondues est :

📉 18% par les céréales complètes

📉 19% par les oléagineux

📉 9% par les fruits

📉 7% par les légumes

📈 10% par la viande rouge

📈 21% par les viandes transformées

📈 8% par les boissons sucrées


L'œuf seul jouant en théorie un rôle moindre !


📚 Retrouvez l'étude de référence et ses résultats statistiques sur notre newsletter.


🔰 Newsletter gratuite accessible sur notre site : www.nka-nutrition.fr


Référence :


Comments


bottom of page