top of page

Le fructose décrypté : entre atouts et pièges 🍏🧬

Dernière mise à jour : 3 oct. 2023

Certains pensent "super pour la glycémie", d'autres "danger pour le foie" ou encore "carburant de l'effort". C'est compliqué, je sais. 🤯 Plongeons dans les faits !

Prenons les choses dans l'ordre 👇


IG du fructose 📊:

Le fructose est un sucre, mais tous les sucres n'ont pas des IG élevés et ne viennent donc pas exacerber notre glycémie comme peut le faire du glucose au repos.

Le fructose possède un indice glycémique bas car il n'augmente que faiblement la glycémie post prandiale et l'insulinosécrétion. Cela en fait un atout dans la gestion de la glycémie et donc dans les stratégies nutritionnelles chez le diabétiques.


La métabolisation du fructose :

La métabolisation du fructose est un processus sélectif qui se déroule principalement dans certaines cellules spécifiques de notre corps : les entérocytes (cellules intestinales) et hépatocytes (cellules du foie) . Pourquoi cette sélectivité ? Car ces cellules possèdent un équipement enzymatique unique pour cette tâche : fructokinase, aldolase B et triokinase.

Le fructose peut être ainsi transformé en différents substrats :

- Glucose

- Glycogène

- Lactate

- Triglycérides


Lorsque vous consommez du fructose, il est d'abord absorbé par l'intestin via un transporteur spécialisé nommé GLUT5. Cependant, ce transporteur a ses limites et peut saturer. C'est pourquoi une consommation excessive de fructose peut causer des problèmes de malabsorption.


Jusqu'à 30% du fructose que nous consommons est métabolisé directement dans l'intestin, particulièrement dans le jéjunum, où le transporteur GLUT5 est abondamment présent. Néanmoins, la majeure partie du fructose continue son voyage vers le foie.


Le foie le capte rapidement, le transforme en fructose-1-phosphate grâce à l'enzyme KHK, avant de l'orienter vers les diverses voies métaboliques comme la glycolyse, la lipogenèse et la gluconéogenèse.


La régulation de ces différentes métabolisation dépend de nombreux facteurs.

Contrairement aux idées reçues, chez un sujet sain le fructose ne semble pas principalement métabolisé en triglycérides, mais en glucose/glycogène (pour stockage) et lactate. En revanche, dans le cas d'un apport excessif et au regard d'une faible dépense énergétique induisant des stocks de glycogène remplis, la part de fructose transformé en TG semble augmenter.


Le fructose que nous consommons est en grande partie converti en glucose et en lactate par le foie. Une autre portion est synthétisée en triglycérides (TG). Cette conversion du fructose en TG soulève des inquiétudes pour la santé, car elle peut conduire à des troubles tels que la stéatose hépatique non alcoolique et d'autres complications métaboliques.



Le fructose dans la performance sportive :

Durant l'exercice, les muscles sont capables d'utiliser directement le fructose, contournant ainsi le foie. Cette capacité augmente durant l'effort, réduisant potentiellement la conversion du fructose en TG par le foie. De plus, le métabolisme du glucose et du lactate s'intensifie pendant l'exercice pour alimenter les muscles en énergie, ce qui influence le devenir du fructose sur ces voies.

L'exercice peut accroître la capacité des muscles à utiliser le fructose en augmentant le flux sanguin vers ceux-ci et l'expression de GLUT5. De plus, combiné au glucose, le fructose peut augmenter l'absorption intestinale des glucides pendant un effort prolongé, ce qui est avantageux pour les activités d'endurance. Cela est dû au fait que le glucose et fructose possèdent des transporteur différents.

En comparant à la consommation de glucose seul, la consommation d'un mélange glucose-fructose a augmenté le métabolisme total du glucose de 10% et celui du lactate de 30%.

Cela suggère que lors de la consommation de fructose, environ 50% du fructose ingéré est converti en glucose par les tissus splanchniques (organes abdominaux comme le foie), et l'autre moitié est convertie en lactate.

Ce lactate est ensuite oxydé en dioxyde de carbone (CO2) dans les muscles squelettiques.


De plus, le métabolisme du fructose peut stimuler certaines voies métaboliques, comme l'activation de ChREBP, qui coordonne la régulation d'enzymes impliquées dans la glycolyse. Cela peut améliorer l'efficacité du métabolisme du glucose.


Après l'effort, la co-ingestion de glucose et de fructose peut améliorer leur absorption et leur stockage.

Schématisation des apport glucide + fructose et glucose seul à l'effort
Schématisation des apports glucose + fructose et glucose seul à l'effort

Principales voies impliquées dans l'absorption intestinale (A) et hépatique (B) du glucose et du fructose et dans la conversion du fructose en glucose et lactate
Principales voies impliquées dans l'absorption intestinale (A) et hépatique (B) du glucose et du fructose et dans la conversion du fructose en glucose et lactate

Voies de signalisation favorisant sa métabolisation :


F1P (Fructose-1-phosphate): lorsque le fructose est métabolisé, il produit F1P. Ce F1P active une enzyme appelée GCK (glucokinase), qui joue un rôle crucial dans le métabolisme du glucose.


Activation de ChREBP : lorsque le fructose et le glucose sont métabolisés, leurs produits activent une protéine appelée ChREBP. Cette protéine régule une série d'enzymes qui sont impliquées dans:

  • La métabolisation du fructose (fructolyse)

  • La dégradation du glucose (glycolyse)

  • La production de glucose

  • La création de graisses (lipogenèse)

  • L'emballage et l'exportation de VLDL (lipoprotéines de très basse densité)


Activation de SREBP1c : les métabolites du fructose peuvent également activer une autre protéine appelée SREBP1c. Tout comme ChREBP, cette protéine joue un rôle dans le métabolisme des lipides.


Coactivation par PGC1b : ChREBP et SREBP1c sont encore plus activés par une protéine appelée PGC1b. Cette activation supplémentaire renforce leur effet sur le métabolisme.


Enzymes et protéines :

  • ACLY, ACACA, FASN, GPAT, AGPAT, et DGAT sont tous impliqués dans la production de lipides ou de graisses.

  • MTTP et TM6sf2 sont associés à la création et à l'exportation des VLDL, un type de lipoprotéine.

  • TAG est une forme de graisse stockée dans l'organisme.


En somme, ce passage illustre comment le métabolisme du fructose influence d'autres voies métaboliques, en particulier celles impliquées dans le métabolisme des lipides et du glucose.


📩 Recevez nos résumés d’études dans votre boîte mail, en vous inscrivant à notre newsletter gratuite !


Références :

✍️ https://doi.org/10.1113/JP277116

✍️ https://doi.org/10.1016/j.atherosclerosis.2013.10.019

✍️ https://doi.org/10.1172/JCI96702

✍️ https://doi.org/10.1016/j.cmet.2021.09.010

✍️ https://doi.org/10.1186%2F1743-7075-9-89

✍️ https://doi.org/10.1007/s40279-017-0692-4

Commenti


bottom of page