top of page

Le microbiote et le vieillissement pulmonaire : une affaire à suivre ! 👀

Le microbiote et le vieillissement pulmonaire : une affaire à suivre ! 👀


📉 La fonction immunitaire décline avec l'âge, un processus appelé immunosénescence qui affecte à la fois l'immunité innée et adaptative.


🔥 Ce déclin fonctionnel s'accompagne de l'inflamm-aging : une inflammation chronique de bas grade chez les personnes âgées.


Le vieillissement inflammatoire se manifeste par des niveaux constamment élevés de marqueurs inflammatoires : IL-6, TNFα, IL-1β

➡ Des facteurs qui augmentent le risque de survenue de maladies comme :

- les lésions pulmonaires aiguës (ALI)

- le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA)


Des pathologies souvent causées par des infections pulmonaires ou une septicémie.


L'ALI/SDRA se caractérisent par :

1️⃣ une inflammation pulmonaire sévère

2️⃣ une perméabilité de la barrière sang-air

3️⃣ la formation d'œdèmes pulmonaires


🦠 Avec l'âge, le microbiome intestinal est également altéré : une diminution de la diversité bactérienne et un fonctionnement altéré.

Une récente étude a montré qu'un transfert de microbiote fécal entre des souris jeunes et âgées inverse les caractéristiques du vieillissement au-delà de l'intestin !


Les bactéries productrices d'AGCC diminuent avec l'âge. Et c’est bien dommage, car les AGCC présentent des effets immunomodulateurs en influençant la fonction et la maturation des cellules immunitaires.


Le microbiome intestinal et ses métabolites sont impliqués dans la formation de l'immunité qui relie l'intestin :

- au cerveau

- au cœur

- au foie

- aux poumons


Il a été démontré que les modifications de la composition du microbiote intestinal influencent la sensibilité aux maladies respiratoires :

- asthme

- infections respiratoires

en affectant la réponse immunitaire. D'ailleurs, les AGCC semblent soutenir la fonction des cellules myéloïdes au-delà de l'intestin et maintiennent le fonctionnement des macrophages, atténuant les lésions tissulaires induites par les neutrophiles lors d'une infection pulmonaire.


Ainsi, le microbiote intestinal et ses AGCC renforcent l'immunité et contribuent considérablement à un vieillissement sain.


📚 Dans une étude, le vieillissement inflammatoire pulmonaire était corrélé à l'abondance des bactériens spécifiques dans l'intestin, fournissant des preuves de l'axe intestin-poumon et de l'influence du microbiome intestinal sur l'immunité pulmonaire dans le vieillissement.


La supplémentation en AGCC a amélioré :

1️⃣ le vieillissement inflammatoire pulmonaire

2️⃣ le stress oxydatif

3️⃣ les altérations métaboliques

4️⃣ la signalisation inflammatoire dans l'ALI


L’étude n’a pas mesuré les taux d’AGCC issue de la voie bactério-intestinale, car les AGCC ont été apportés par la prise d’une boisson enrichie.

Le microbiote et le vieillissement pulmonaire : une affaire à suivre !
Le microbiote et le vieillissement pulmonaire : une affaire à suivre !

📚 Retrouvez l'étude de référence dans notre newsletter !


🔰 Newsletter gratuite sur notre site : www.nka-nutrition.fr


Référence :

Opmerkingen


bottom of page