top of page

Le problème de l'alimentation "saine" sur la santé osseuse chez les athlètes féminines !

👩‍🔬 Les athlètes féminines avec oligoaménorrhée (OA) présentent souvent une alimentation différente de leurs homologues régulières ou non-athlètes, avec des impacts spécifiques sur leur densité minérale osseuse (DMO).


On ne parlera de la raison des choix alimentaires dits "sains" ici, mais plutôt de des mécanismes possibles qui se cachent derrière :


👉 Isoflavones et métabolisme des œstrogènes

  1. Similarité structurelle avec les oestrogènes :

  • Les isoflavones ont une structure chimique similaire à celle des œstrogènes humains.

  • Cette similarité leur permet de se lier aux récepteurs d'œstrogènes dans le corps.

  1. Effets modulateurs :

  • En se liant aux récepteurs d'œstrogènes, les isoflavones peuvent agir comme des modulateurs sélectifs.

  • Selon leur concentration et le contexte hormonal, ils peuvent exercer des effets œstrogéniques (mimant l'œstrogène) ou anti-œstrogéniques (bloquant l'effet de l'œstrogène).

  1. Impact sur la densité minérale osseuse (DMO) :

  • Les œstrogènes jouent un rôle crucial dans le maintien de la DMO. Ils favorisent l'activité des ostéoblastes (cellules formant l'os) et inhibent celle des ostéoclastes (cellules décomposant l'os).

  • En modulant l'activité des œstrogènes, les isoflavones peuvent donc influencer indirectement la DMO.

  1. Effet protecteur potentiel :

  • Dans certains cas, notamment en présence de faibles niveaux d'œstrogènes (comme pendant la ménopause), les isoflavones peuvent exercer un effet protecteur sur les os en agissant comme des œstrogènes de substitution.

  • Cela peut aider à maintenir la DMO et à réduire le risque de maladies osseuses telles que l'ostéoporose.

  1. Possibilité de perturbation hormonale :

  • Chez les jeunes femmes, notamment les athlètes avec oligoaménorrhée, l'équilibre hormonal est souvent déjà fragile.

  • Une consommation élevée d'isoflavones pourrait perturber davantage cet équilibre, avec des effets potentiels sur la régulation de la DMO.


👉 Absorption des minéraux 🥦

  1. Interaction des phytates avec les minéraux :

  • Les phytates, trouvés dans les céréales complètes, les légumineuses et certaines noix, ont la capacité de se lier aux minéraux essentiels tels que le calcium, le magnésium, le fer et le zinc.

  • Cette liaison forme des complexes insolubles qui ne sont pas facilement absorbés dans l'intestin, réduisant la biodisponibilité des minéraux.

  1. Rôle des fibres alimentaires :

  • Les fibres alimentaires peuvent également influencer l'absorption des minéraux.

  • Bien que bénéfiques pour la santé digestive, certaines fibres peuvent se lier aux minéraux, entravant ainsi leur absorption.

  1. Impact sur la santé osseuse :

  • Le calcium est un composant essentiel des os. Une absorption insuffisante de calcium peut compromettre la minéralisation osseuse, conduisant à une DMO réduite et à un risque accru de fractures.

  • Une absorption adéquate de magnésium et de zinc est également importante pour la santé osseuse, car ces minéraux jouent un rôle dans la structure et la résistance osseuses.

  1. Importance de l'équilibre alimentaire :

  • Une alimentation équilibrée est essentielle pour maximiser l'absorption des minéraux.

  • Il est important de combiner des sources de phytates et de fibres avec des aliments riches en minéraux et d'autres nutriments qui favorisent leur absorption, comme la vitamine D et les protéines.

  1. Considérations spécifiques pour les athlètes :

  • Les athlètes, en particulier ceux avec des régimes alimentaires restrictifs ou spécialisés, doivent être attentifs à leur apport en minéraux.

  • Un suivi nutritionnel peut aider à optimiser l'absorption des minéraux et à maintenir une DMO saine, en particulier chez les athlètes féminines avec des cycles menstruels irréguliers.


👉 Rôle des acides gras saturés dans l'équilibre hormonal 🥑

  1. Bases de la synthèse hormonale :

  • Les AGS sont des composants clés des lipides cellulaires et des précurseurs des hormones stéroïdiennes.

  • Le cholestérol, un type de lipide dérivé des AGS, est le précurseur de la synthèse des œstrogènes.

  1. Impact sur la production des oestrogènes :

  • Une consommation adéquate d'AGS est essentielle pour la synthèse optimale des hormones stéroïdiennes.

  • Les œstrogènes, synthétisés à partir du cholestérol, jouent un rôle crucial dans le maintien de la DMO en régulant l'activité des cellules osseuses.

  1. Équilibre énergétique et hormonal :

  • Les athlètes, notamment ceux avec oligoaménorrhée (OA), peuvent présenter un apport réduit en AGS, reflétant souvent un apport calorique global insuffisant.

  • Ce déficit énergétique peut conduire à un déficit énergétique relatif dans le sport (RED-S), affectant la production hormonale et l'équilibre hormonal.

  1. Conséquences sur la santé osseuse :

  • Un équilibre hormonal perturbé, en particulier une baisse des niveaux d'œstrogènes, peut conduire à une réduction de la DMO et augmenter le risque d'ostéoporose et de fractures.

  • Les œstrogènes favorisent l'activité des ostéoblastes (cellules formant l'os) et inhibent celle des ostéoclastes (cellules décomposant l'os), jouant ainsi un rôle essentiel dans le maintien de la structure osseuse.

  1. Importance de l'apport nutritionnel équilibré :

  • Un suivi nutritionnel attentif est crucial pour s'assurer que l'apport en AGS est adéquat pour soutenir la synthèse hormonale, tout en évitant l'excès pouvant être lié à d'autres problèmes de santé.

  • Une approche diététique équilibrée est essentielle pour maintenir un bon équilibre hormonal et soutenir la santé osseuse, en particulier chez les athlètes féminines.


👉 Enjeu du déficit calorique 🚴‍♀️

  1. Déficit Énergétique et santé hormonale :

  • Un apport calorique insuffisant peut conduire à un déficit énergétique relatif dans le sport (RED-S).

  • Le RED-S peut perturber l'axe hypothalamo-hypophyso-ovarien, entraînant une baisse de la production d'œstrogènes et d'autres hormones cruciales pour la santé osseuse.

  1. Conséquences sur la densité minérale osseuse (DMO) :

  • Les œstrogènes jouent un rôle clé dans le maintien de la DMO en régulant l'activité des cellules osseuses.

  • Une baisse des niveaux d'œstrogènes due à un déséquilibre énergétique peut donc conduire à une diminution de la DMO et augmenter le risque d'ostéoporose et de fractures.

  1. Impact sur le métabolisme osseux :

  • En plus de leur rôle dans la régulation hormonale, les calories sont nécessaires pour fournir l'énergie nécessaire à la formation et à la réparation des os.

  • Un apport calorique insuffisant peut limiter la disponibilité des ressources pour ces processus essentiels, compromettant ainsi la santé osseuse.

  1. Importance de la nutrition adaptée :

  • Les athlètes féminines, en particulier celles avec des exigences énergétiques élevées, doivent veiller à un apport calorique suffisant pour soutenir leur activité physique intense.

  • Une alimentation équilibrée, riche en nutriments essentiels, est cruciale pour maintenir un équilibre énergétique optimal, soutenir la production hormonale et préserver la DMO.

  1. Approche globale de la santé de l'athlète :

  • La gestion du déficit calorique doit s'inscrire dans une approche globale, intégrant le suivi nutritionnel, la gestion de l'activité physique et le soutien médical.

  • Une attention particulière à l'apport calorique et à la qualité nutritionnelle peut aider à prévenir le RED-S, soutenir la santé hormonale et osseuse, et optimiser les performances athlétiques.


🎯 Adapter l'alimentation est crucial pour optimiser la performance et la santé osseuse des athlètes féminines !


Références :

Comments


bottom of page