top of page

Maladies osseuses métaboliques et pancréatite chronique : comprendre les liens

La pancréatite chronique (PC) est une maladie inflammatoire progressive qui perturbe gravement la fonction pancréatique et est de plus en plus fréquente à l'échelle mondiale.


En plus des douleurs abdominales et des problèmes digestifs, la PC est fortement associée à des maladies osseuses métaboliques (MOM), telles que l'ostéoporose.


🟢 Épidémiologie des maladies osseuses métaboliques chez les patients atteints de PC

Les études montrent une prévalence élevée de l'ostéoporose et de l'ostéopénie chez les patients atteints de PC.


Par exemple, une méta-analyse récente a révélé que 41,2 % des patients atteints de PC souffrent d'ostéopénie, et 20,9 % d'ostéoporose.


Ces statistiques soulignent l'importance de surveiller et de traiter les problèmes de densité osseuse chez ces patients.


🟢 Mécanismes moléculaires en jeu


1. Métabolisme des vitamines : la PC perturbe l'absorption des vitamines D et K, essentielles pour la santé osseuse. Cette malabsorption entraîne des carences qui diminuent la densité minérale osseuse et augmentent le risque de fractures.


2. Dysbiose du microbiote Intestinal : les altérations du microbiote intestinal dues à la PC impactent négativement la santé osseuse en perturbant l'absorption des nutriments et en augmentant l'inflammation systémique.


3. Inflammation : l'inflammation chronique chez les patients atteints de PC augmente les niveaux de cytokines pro-inflammatoires, telles que l'IL-6 et le TNF-a, qui perturbent le remodelage osseux en favorisant la résorption osseuse.


4. Ferroptose : la ferroptose, un type de mort cellulaire régulée, est induite par l'hyperglycémie courante dans la PC (aspect endocrinien). Elle contribue à la perte osseuse en affectant négativement les ostéoblastes.


pancréatite et santé osseuse

🟢 Coups de pouces alimentaires


1️⃣ Supplémentation en Vitamine D : cruciale pour améliorer la densité osseuse chez les patients atteints de PC. Des études montrent que des apports réguliers en vitamine D peuvent réduire le risque de fractures.


2️⃣ Co-supplémentation en vitamine K2MK7 : pour son rôle sur l'ostéogenèse.


3️⃣ Probiotiques et prébiotiques : aident à restaurer l'équilibre du microbiote intestinal, réduisent l'inflammation et améliorent l'absorption des nutriments, soutenant ainsi la santé osseuse.


Référence :

Comments


bottom of page