top of page

Manger mieux, pour mieux/moins vieillir : c’est ce que soutient cette étude 👇

👉 Une meilleure qualité de l'alimentation était associée à un vieillissement biologique ralenti. L'âge avancé étant un facteur de risque accru de maladies et de dégénérescences qui pourraient en être par la même tout autant retardé/ralenti (on ne parle pas de nombreuses années non plus, mais cela pourrait correspondre à une tendance favorable tout de même).


Cet effet semble être plus important pour ceux qui ont des antécédents de tabagisme. Sans bien sûr obtenir de meilleurs résultats en valeurs absolues (voir courbes statistiques dans notre newsletter).


La méthylation de l'ADN est le mécanisme épigénétique le plus étudié dans le vieillissement biologique. Des algorithmes ont été développés pour prédire la durée de vie en fonction de l'état de méthylation de l'ADN. Les mesures épigénétiques d'accélération de l'âge étudiées dans cette étude sont :

- GrimAA

- PhenoAA

- DunedinPoAm


Ces marqueurs ont été mis en corrélation avec la qualité de l’alimentation au travers du score DASH qui se base sur une alimentation qui lutte contre l’hypertension (alimentation qui se rapproche d'une alimentation méditerranéenne).


📚 Retrouvez l'étude de référence et ses courbes annotées dans notre newsletter.


🔰 Newsletter gratuite accessible sur notre site : www.nka-nutrition.fr


Référence :


Comments


bottom of page